TECHNIQUE DE RÉALISATION DE LA DEMI-LUNE

  • 4
1377234405_1

TECHNIQUE DE RÉALISATION DE LA DEMI-LUNE

Notre partenaire APAF (Association pour la Promotion de l'Agroforesterie et des Arbres Fertilitaires) nous explique comment réaliser la demi-lune afin d'augmenter les rendements.

La demi-lune est une technique agricole visant à déblayer la terre de bassins de quelques mètres, pour former des cuvettes (ou monticules) d’un demi-cercle en formes de demi-lunes ouvertes à l’aide de pic, pioche et pelle.

Elle est surtout employée dans les terrains ayant une inclination et ayant un climat aride ou semi-aride pour concentrer les eaux de pluie, réduire le ruissellement et pour cultiver sur des terres encroûtées…

 

AVANTAGES DE LA DEMI-LUNE

  • Réhabiliter des sols dégradés ;
  • Conserver les eaux et les sols ;
  • Fertiliser les sols en culture pluviale ;
  • Augmenter l’infiltration et le stock d’eau du sol ;
  • Récupérer les terres encroutées à des fins d’usage agronomique ou agro-forestier ;
  • Réhabiliter la productivité des terres encroutées,
  • Augmenter les superficies cultivées et cultivables

 

COMMENT FAIRE UNE DEMI-LUNE

  • Déterminer les courbes de niveau à l’aide du niveau à eau, du triangle à sol, par un levé topographique ou à l’aide d’un GPS
  • Procéder au traçage à l’aide de daba, pic, pioche, dent IR12…
  • Son implantation se fait par pivotement à l‘aide d’un compas de 2mètres de rayon
  • La terre de déblais est déposée sur un demi-cercle en un bourrelet semi circulaire au sommet aplati
  • Les demi-lunes doivent être disposées géométriquement sur les courbes de niveau.

  • Longueur de la ligne : 8m de centre à centre soit 4m entre 2 demi-lunes. Dans ce cas, chaque demi-lune occupe une superficie théorique de 32m². Toutefois, on a observé que cet écartement entre 2 demi-lunes peut être réduit à 2m dans certains cas.
  • D’une ligne à l’autre, l’espacement est de 4m
  • Les demi-lunes sont disposées en quinconce, c’est-à-dire que la disposition de la 2ème ligne de demi-lunes se fait en décalant les demi-lunes par rapport à celle de la 1ere ligne ; de telle sorte que les extrémités des demi-lunes sur les deux lignes successives soient toujours au même niveau

  • Le nombre de demi-lune par ha varie en moyenne de 312 à 417 selon les espacements choisis
  • Le nombre de poquets par demi-lune varie de 20 à 30
  • Apporter une brouettée de fumier d’étable ou de compost (35kg) par demi-lune et mélanger la matière organique avec la terre arable
  • Sur les bourrelets, on peut semer certaines légumineuses comme l’arachide, le gombo etc. Dans ce cas, on prendra soin de ne pas trop remuer le bourrelet pour éviter de combler la demi-lune
  • Certains arbustes qui poussent sur les bourrelets peuvent contribuer à reconstituer la végétalisation du site s’ils sont bien gérés

 

PERFORMANCES (source INERA)

Les résultats de deux années d’essai à Pougyango ont montré que :

  • La combinaison demi-lune et fumier donne une production variant entre 1,2 à 1,6 t/ha de grains de sorgho local
  • La combinaison demi-lune et compost obtient un rendement de 15 à 24 fois supérieur à celui de la demi-lune sans apport de fertilisant
  • Les apports d’amendements organiques non encore décomposés (paille) associés au Burkina Phosphate fournissent des productions moyennes de l’ordre de 0,6 t/ha de grains de sorgho local
  • La demi-lune seule sans aucune fumure donne une production inférieure à 0,1 t/ha de grains. Le simple fait de casser la croûte superficielle du sol afin d’améliorer l’alimentation hydrique du sol n’a pas suffit à augmenter le rendement du sorgho
  • En cas de pluviométrie excédentaire comme ce fut le cas en 1999 (747 mm), les rendements baissent en raison des inondations temporaires qui influencent négativement le développement des cultures

 

RECOMMANDATIONS

  • Aménager un cordon pierreux ou une diguette de protection en amont du champ de demi-lune pour freiner les crues et protéger ainsi le site contre les ruissellements forts et les transports de terre a érosion lors de grosses averses
  • Réaliser de bourrelets de terre en dehors de la cuvette de la demi-lune pour pouvoir disposer d’une superficie cultivable plus importante et aussi éviter le remblaiement de la demi-lune par affaissement du bourrelet par les gouttes de pluies
  • Ne jamais cultiver les espaces inter demi-lune (impluvium), qui jouent le rôle très important de collecteurs du ruissèlement au profit des cuvettes de demi-lune;
  • Effectuer des apports conséquents des matières organiques pour assurer une meilleure productivité du sol
  • Arracher très tôt les pieds de striga qui pousse dans les cuvettes
  • Evaluer les rendements de cultures en considérant le nombre de demi-lune réalisé à l’hectare

 


4 Comments

Etienne

23 août 2019 at 7:32

Merci, bel article. Je souhaite néanmoins qu'il y ait plus de photos de cultures en dans les demi-lune. 

Une technique semblable est utilisée en palmeraies sur pente. On l'appelle plateforme.

SEKONGO Songuifowa Abdoulaye

18 janvier 2018 at 12:34

Merci pour le travail excellent abattu.

Mais nous souhaitons que le nom de l'auteur puisse apparaît à la fin de chaque publication

    Administrateur AgrinTalk

    19 janvier 2018 at 6:31

    Bonjour

    Dans le cas présent, le nom de l'auteur apparaît au début de l'article. Il s'agit de notre partenaire APAF (Association pour la promotion de l'agroforesterie et des arbres fertilitaires).

BARRE Amadou

8 mai 2017 at 2:04

Félicitation très belle fiche technique, j'en suis ravis. bonne continuaton

Leave a Reply

Commentaires récents