Formation by AGRINAFRICA à Niandane : Retour d’Expérience

  • 0
tomate_1

Formation by AGRINAFRICA à Niandane : Retour d’Expérience

Category : Articles , Réflexions

Article initialement publié sur le site AGRINAFRICA: http://www.agrinafrica.com/formation-by-agrinafrica-a-niandane-retour-dexperience/

 

Contexte de la Formation

AGRINAFRICA organisait du jeudi 20 au samedi 22 octobre 2016 une formation dans la commune de Niandane. Niandane se trouve au sein de la région de Saint-Louis (delta du fleuve Sénégal), dans le département de Podor. L’objet de la formation était la conservation et la transformation des oignons et des tomates.

Les tomates produites à Niandane ont pour principal client la SOCAS qui achète sur contrat les tomates fraiches aux agriculteurs et les transforme dans ses usines en concentrés de tomates. Cependant, la SOCAS n’achète qu’une partie des tomates produites. Les tomates invendues pourrissent sur place si elles ne sont pas consommées. Concernant les oignons, les producteurs de Niandane n’ont pas les moyens de les conserver très longtemps et les vendent aux intermédiaires en pleine saison, à des prix qui peuvent être très bas, et donc non rentables.

Afin de pallier ces difficultés, d’augmenter la valeur ajoutée des produits et de leur trouver de nouveaux débouchés, AGRINAFRICA a formé 55 personnes dont 21 femmes pour la conservation et la transformation des oignons et des tomates. Les points forts de la formation étaient le respect des procédures d’hygiène, la construction d’une case de conservation, la transformation des tomates en concentré et le séchage des oignons.

Implication des Autorités Locales

La SAED (Société Nationale d’Aménagement et d’Exploitation des Terres du Delta du Fleuve Sénégal) a contribué à hauteur de 617 500 FCFA (soit 942 euros), non pas pour le financement de la formation en tant que tel mais pour le déplacement et la restauration des participants et/ou des fonctionnaires de la région (en provenance de Saint-Louis, Podor et Dagana). Des sociétés intéressées par les produits transformés telles que Nestlé étaient présentes à la formation et en sont reparties avec des tomates concentrées et des oignons en poudre transformés au cours de la formation.

Impact de la Formation

La formation a beaucoup plu aux participants mais ces derniers ont besoin de financement pour l’achat du matériel de transformation et le conditionnement des produits transformés. Jusqu’à présent, la SAED qui a dépensé une somme importante pour le déplacement et la restauration des personnes n’a pas donné suite à notre demande de financement des matériels et conditionnements afin que les producteurs puissent développer leur activité de transformation et augmenter leurs revenus.


Leave a Reply

Commentaires récents