Comment réussir une campagne de crowdfunding ?

  • 0
crowdfunding

Comment réussir une campagne de crowdfunding ?

Le crowdfunding est une des solutions à la disposition des entrepreneurs pour lancer leur projet, et nombre d’entre eux s’essayent à cet exercice pour lever leurs premiers millions de CFA. A priori, le principe est simple : on choisit une plateforme de crowdfunding, on y décrit son projet, on fixe un montant à collecter et la durée de la campagne, on choisit les contreparties à proposer aux donateurs et on lance la campagne !

Mais tous les entrepreneurs qui ont mené une campagne de crowdfunding vous le diront : en réalité, c’est beaucoup plus compliqué qu’on ne l’aurait cru. En effet, animer une campagne de financement ne s’improvise pas et peut être très chronophage. Voici donc un certain nombre de conseils qui peuvent vous aider à mieux gérer votre campagne.

 

1. BIEN CHOISIR SA PLATEFORME

Il existe de très nombreuses plateformes de crowdfunding. Pour choisir la bonne, il faut tout d’abord trouver celle qui VOUS ressemble. Certaines plateformes sont spécialisées dans les projets innovants, d’autres sur les projets sociaux, d’autres encore sur les projets dans les pays en développement … 

Ensuite, il est important de connaitre la cible de la plateforme : qui navigue sur cette plateforme ? Qui a l’habitude d’y donner des fonds ? Ce sera notamment l’occasion de sélectionner une plateforme anglophone ou francophone. Pour se faire une idée, naviguez sur la plateforme pour connaitre les projets proposés, suivez leur page Facebook et le compte Twitter, vérifiez les moyens de paiement proposés …

Enfin, certaines plateformes sont spécialisées dans les campagnes de prêt, d’autres de dons et d’autres plus récemment d’equity. Les montants demandés sont différents, les cibles le sont également ainsi que les messages à transmettre et la manière de communiquer.

EXEMPLE: LES PLATEFORMES FRANCAISES

 

2. BIEN DEFINIR LE MONTANT RECHERCHE, LA DUREE DE LA CAMPAGNE ET LES CONTREPARTIES

Une campagne de crowdfunding doit être ambitieuse mais réaliste. Tout d’abord le montant : choisissez un montant qui ne soit pas trop élevé et surtout, qui corresponde à un besoin concret. Lorsque vous demandez de l’argent à des prêteurs ou des donateurs, il est plus facile de communiquer sur l’achat d’une machine ou d’un outil plutôt que sur des « frais de fonctionnement ». Si vous voulez que vos donateurs se sentent impliqués dans votre aventure, permettez-leur de voir concrètement à quoi servira leur don.

Ensuite, ne vous trompez pas sur la durée de la campagne. Une campagne trop longue ennuiera les gens autour de vous (et vous fatiguera). Gardez à l’esprit que les dons ont principalement lieu au début et à la fin de la campagne : étaler une campagne n’a donc pas forcément de grand impact sur le résultat final. Cependant, laissez-vous suffisamment de temps pour réussir votre campagne. N’hésitez pas à vous inspirer des autres projets postés sur la plateforme de crowdfunding.

Enfin, dernier point : les contreparties. Chaque donateur a droit à une contrepartie, en fonction du montant donné. Choisissez des contreparties qui ne vous couteront pas trop cher (les résultats de la campagne ne doivent pas être annulés par le coût de production et d’envoi des contreparties !) et qui ont un rapport avec votre projet. En contribuant à votre campagne, les donateurs intègrent votre communauté : votre contrepartie en est la preuve.

Ayez à l’esprit qu’un donateur ne donne pas dans l’objectif de recevoir une belle contrepartie mais plutôt pour participer à un projet qui lui plait. Les contreparties les plus simples sont des exemples des produits que vous vendez, ou un accès privilégié aux services que vous proposez. Mais vous pouvez être plus originaux en organisant des évènements spécifiquement pour les donateurs, ou en les mettant en valeur sur divers supports. 

Identifier ses cercles de donateurs

On peut classer les donateurs autour de vous en 3 cercles, dont vous êtes le centre. Plus votre campagne est ambitieuse, plus vous devez aller toucher les cercles éloignés.

1er cercle : il s’agit de vos amis et familles. Ils seront vos premiers donateurs.

2ème cercle : il s’agit des amis de vos amis et de votre famille.

3ème cercle : ce sont les personnes au-delà des deux premiers cercles.

 

3. S'ORGANISER EN AMONT

Avant de lancer votre campagne, il vous faudra préparer un certain nombre de choses pour ne pas être pris au dépourvu le jour venu :

  • Les textes de présentation de votre projet, et de ce que vous voulez financer grâce à cette campagne.
  • La vidéo de promotion, indispensable pour introduire la page de votre campagne. Elle peut présenter votre projet ou la raison de votre campagne de financement
  • La liste mail des personnes auprès de qui vous diffuserez l’information. Cette liste est précieuse et vous permettra de diffuser des mails à intervalles réguliers pour solliciter les donateurs. Vous pouvez faire des « catégories de donateurs », à qui vous envoyez ds messages spécifiques ( « amis / famille », « relations professionnelles 1 », « relations professionnelles 2 » etc.)
  • Les mails à envoyer aux différents groupes de donateurs que vous ciblerez. Cela parait peu mais … préparer les mails à envoyer en amont vous fera gagner un temps précieux.
  • Les visuels que vous publierez sur les réseaux sociaux au moment des « paliers symboliques » franchis pour animer la campagne
  • Le communiqué de presse à diffuser aux journalistes
  • La liste des blogs et sites web qui pourraient relayer votre campagne (en lien avec votre activité donc)
  • Le calendrier précis des différentes choses à faire

 

4. COMMUNIQUER DE MANIERE METHODIQUE

Ca y est ! La campagne est lancée ! Vous avez 20, 30 ou 40 jours pour récolter votre argent ou tout sera perdu. Pour atteindre votre objectif, soyez organisé :

  • Le temps : Comptez au moins 2h par jour à consacrer à l’avancement de votre cagnotte.
  • Les réseaux sociaux : ils sont utiles pour diffuser l’information, mais ils génèrent finalement peu de dons. Les mails et approches personnalisés sont plus efficaces car plus ciblés. 
  • Les ambassadeurs : vous pouvez vous entourer de personnes de confiance ! Identifiez 10 ou 15 personnes très proches du projet et proposez-leur une mission: trouver chacun 15 donateurs pour la campagne. N’oubliez pas de mettre en valeur ces « ambassadeurs » dans vos éléments de communication.
  • La presse : elle est essentielle, surtout si votre objectif chiffré est important. C’est elle qui vous permettra de toucher le 3ème cercle et donc de dépasser vos proches. Comment toucher la presse ? Faites une liste de contacts journalistiques et envoyez leur le communiqué de presse annonçant le lancement de la campagne. Vous pouvez également contacter un certain nombre de journalistes via les  réseaux sociaux.

Il n’y a pas de recette miracle bien sûr. Mais ces points sont les fondamentaux pour mener à bien votre campagne. Une fois que vous avez atteint votre cagnotte et que la campagne est terminée, il ne vous reste plus qu’à remercier vos donateurs et à préparer leurs contreparties. Vous disposez désormais d’une communauté de sympathisants qui ont contribué au lancement de votre projet !

Pensez à informer régulièrement cette communauté de vos avancées, notamment lors de l’utilisation précise de leurs fonds. Vous vous rendrez rapidement compte que cette communauté est certainement plus précieuse que la cagnotte elle-même. C’est bien là la plus value des plateformes de crowdfunding qui créent plus de liens qu’aucune banque ne pourra le faire !

 

Lisa Barutel

Cet article a été initialement publié sur le site de notre partenaire l'Afrique des Idées (www.terangaweb.com)


Leave a Reply